SUR LES TOITS DE NEW-YORK…

DSC00160

Ville à la verticale avec ses tours de verre, de fer et de béton, New York accueille, rien que sur la presqu’île de Manhattan, parmi les plus beaux gratte-ciel de la planète. Ce documentaire propose une visite peu conventionnelle de la « Big Apple », entre ciel et terre, pour le dernier « Monde en face » de la saison.

New York, ses rues perpendiculaires et ses innombrables gratte-ciel qui semblent rivaliser de hauteur. Une magnifique jungle urbaine, bâtie sur un terrain marécageux acheté il y a cinq siècles aux Indiens autochtones pour une poignée de dollars.

Vue du ciel, New York révèle bien des surprises. Au dernier étage des immeubles, les terrasses des restaurants et des hôtels sont prises d’assaut dès que le soleil brille. Ailleurs, éparpillés au milieu de la forêt de verre, surgissent des petits coins de verdure sur les toits : potagers pour les uns, jardins suspendus pour les autres. Dans les quartiers populaires, des passionnés y élèvent des pigeons voyageurs, tandis que des artistes en profitent pour y créer leurs œuvres…

 


Teaser Sur les toits de New-York par LPBV

 

SUR LES TOITS DE PARIS…

LeaLecouple-DDD-Toits de Paris (7)

Arpenter les toits de Paris, c’est partir à la découverte d’un univers, loin, très loin des images carte postale que renvoient trop souvent la ville lumière.
Arpenter les toits de Paris, c’est changer de regard sur cette ville qu’habitants et touristes ne voient qu’à hauteur d’homme. Si les quartiers, les boulevards, les rues, les monuments ou encore les jardins n’ont plus de secrets ou presque pour ses populations, la vie au-dessus de leur tête reste un monde méconnu.
Il faut dire que la capitale, vue du ciel, ne s’offre pas au premier venu. Pour des raisons de sécurité, tout survol est interdit. Ce documentaire relève le défi et lève le voile sur un Paris inédit avec ses secrets bien gardés.
Une visite avec celles et ceux qui ont fait des toits de Paris leur univers quotidien, à l’image de Thomas, ce funambule qui cherche à capter avec son appareil photo l’âme de la ville, ou de Michaël Blassel qui est l’un des rares à pouvoir accéder au dôme des Invalides pour une vue à 360° sur Paris. Ou encore Benjamin Mouton, architecte en chef de Notre Dame qui nous ouvre les portes de ces lieux interdits au public pour nous raconter l’histoire de Paris à travers les matériaux et les couleurs des toits parisiens. Du plomb au zinc, en passant par le cuivre, Paris se dévoile à travers le temps.
Un voyage insolite où nous croiserons Dominique et Camille qui rêvent d’une ville plus verte. Ou encore Alexandre, Adrien et tant d’autres qui eux veulent faire des toits de Paris un haut lieu de la nuit parisienne.
Chacun à leur façon, ils entretiennent la quintessence de la ville lumière.


Teaser Sur les toits de Paris par LPBV

[/one_half]

SUR LES TOITS DE SAO PAULO…

Loin des clichés, de plages de sable fin ou encore de samba endiablée, Sao Paulo incarne le nouveau visage du Brésil.
Pour le comprendre il faut prendre de la hauteur. Avec ses 12 millions d’habitants, ses 6500 buildings et ses centaines de favélas, la capitale représente tout ce que le pays compte de plus fou et de plus contradictoire. Des quartiers bourgeois, sorte de ghettos pour riches, qui côtoient des favelas de plus de 100 000 habitants. Des chefs d’œuvre de l’architecture contemporaine flirtant avec une des plus belles cathédrales gothiques au monde. Mais surtout des toits qui prennent le pas sur la vie terrestre: piste d’athlétisme, piscine, hélipad ou encore jardins luxuriants. Tout, absolument tout, dénote et surprend à Sao Paulo…
Ici, il suffit de lever les yeux pour que la ville prenne des airs de Metropolis. Le passé et le présent se confondent et préparent le futur, avec un dynamisme toujours plus fort. Capitale mondiale de l’hélicoptère, ce ne sont pas moins de 2000 opérations qui ont lieu chaque jour dans la mégalopole, poussant hommes d’affaires et particuliers à emprunter ce moyen de transport pour fuir les embouteillages…

La lumière dissipe les inégalités et laisse le passant songeur. Sao Paulo, c’est ça, une géométrie incomplète mais une culture de la hauteur.


Teaser Les toits de Sao Paulo par LPBV